CCGVM_Découvrir notre territoire

ccgvm_associations faites vous connaître

appel deliberationccgvm

This will be shown to users with no Flash or Javascript.

Le CISPD

réunion_cispd

Le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) est une instance de concertation de proximité qui permet de lutter contre l'insécurité et de proposer des mesures de prévention contre la délinquance.

Chaque CISPD est composé de représentants de l'Etat (Gendarmerie, police, justice...), de représentants des communes concernées et de représentants de professions ou d'organismes (associations, établissements scolaires...) confrontés aux problèmes de délinquance.

Le CISPD de la Grande Vallée de la Marne a été créé le 22 juin 2011 en présence de Dominique LEVEQUE (Président de la CCGVM), du Préfet de la Marne, du Sous-Préfet d'Epernay et du Procureur de la République.  A cette occasion, un réglement intérieur a été adopté et 3 groupes de travail ont été constitués:

1/ prévention-éducation-citoyenneté et parentalité

2/ dissuasion et prévention situationnelle

3/ sanction-réparation et aide aux victimes

Le CISPD s’est réuni le 9 décembre dernier afin de relancer le travail et les actions engagés à travers les 3 groupes de travail suivants :

Tour à tour, les partenaires ont pu présenter les actions mises en oeuvre dans le cadre de ce dispositif ; dresser le bilan de leurs actions mais aussi évoquer les difficultés rencontrées.

Ainsi, le groupe "sanction-réparation-aide aux victimes" préconise d’impliquer davantage la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), de mettre en réseau les acteurs de la prévention, d’apporter des réponses pour accompagner les 12-17 ans dans le périscolaire, d’engager des actions de prévention aux conduites addictives dès le CM1-CM2, de rechercher à ce titre des financements MILTD (mission interministérielle de lutte contre les toxicomanies) et d’ouvrir dans ce cadre un espace de parole pour les parents des jeunes toxicomanes.

Le groupe "dissuasion et prévention situationnelle" c'est quant à lui intéressé aux chiffres de la délinquance constatée. Il souhaite agir, entre autres, pour harmoniser la présentation des statistiques police et gendarmerie mais aussi réfléchir sur la vidéoprotection.

Enfin, le groupe "sanction-réparation et aide aux victimes" placé sous l’autorité du Procureur de la République attire l’attention des élus sur l’importance de la mise en place de travaux d’intérêt général dans les services municipaux.

Face à l’ensemble de ces constats, à l’importance de poursuivre ce travail de confiance avec la Police et la Gendarmerie et à la nécessité d’entretenir le dialogue entre tous, les 3 groupes de travail seront reconstitués dès le début de l’année 2016.

Share Retour haut de page